Far West Wilderness : Séquence 5 : Zion – Toroweap Point


11 mai 2013 – Zion National Park – Utah

Zion - Toroweap Point

Zion – Toroweap Point

06h00 – Après une délicieuse nuit étoilée, le jour se lève sur le canyon encore ankylosé. Le ciel d’un bleu saphir nous promet une chaude journée. Il est grand temps de plier bagage pour une escapade à la fraîche sur la Zion-Mount Carmel Highway, loin des foules dominicales de la vallée. A hauteur de la Canyon Junction, la route quitte la vallée magique dans une succession de lacets aux allures alpines. Bientôt, nous surplombons le Sanctuaire mormon, encore plus impressionnant depuis les hauteurs. Après quelques miles de toute beauté, la route 9 s’éloigne tranquillement vers l’Est, entre les monts de fer. Flanqué entre des falaises parsemées de verdure, l’asphalte s’engouffre soudain sous les rocs, et nous voilà plongés dans l’obscurité la plus totale pour quelques miles souterrains. Le temps pour nos yeux de s’accommoder à la situation, nous entrevoyons déjà l’explosion de lumière qui nous attend sur l’autre versant. A la sortie, les pupilles en mode hauts isos nous guident vers le parking attenant. De l’autre côté de la chaussée, un petit escalier de pierre grimpe la colline et nous entraîne sur le Canyon Overlook Trail.

A mesure que nous progressons, le sentier alterne passages poussiéreux à flanc de montagne et passerelles de bois et d’acier suspendues dans le vide.

Canyon Overlook Trail

Canyon Overlook Trail – Zion National Park – Utah

_____________________________________________________

Ici encore, les beavertail cactus en fleurs apportent une touche de couleur à des sublimes paysages dominés par le vert, le orange et le blanc.

Beavertail Cactus

Beavertail cactus (Opuntia basilaris) – Zion National Park – Utah

_____________________________________________________

Canyon Overlook Trail

Sur le Canyon Overlook Trail – Zion National Park – Utah

_____________________________________________________

Alors que le sentier évolue maintenant entre les blocs de feu et les arbustes fatigués par de difficiles conditions climatiques, hirondelles et martinets fusent dans le ciel et disparaissent sous l’horizon, nous rappelant la proximité du Canyon.

A terre, les gobemoucherons gris-bleu ont investi les genévriers de l’Utah (Utah Juniper, Juniperus osteosperma).

Gobemoucheron

Gobemoucheron gris-bleu (Blue-gray gnatcatcher, Polioptila caerulea)

_____________________________________________________

Les tamias ne sont pas en reste et sautillent de branches en branches, à l’affût des cônes charnus d’un bleu verdâtre qui ponctuent ces arbustes séculaires.

Chipmunk

Tamia (Chipmunk, Neotamias) – Zion National Park – Utah

_____________________________________________________

A mesure que nous progressons, le chemin disparaît pour laisser place à des passages à même la roche. Devant nous, la ligne d’horizon se fait lointaine et pour cause, au détour d’un dernier assaut rocheux, le Canyon Overlook nous attend, sublime. En contrebas, le Canyon de Pine Creek et plus loin, le mythique Canyon de Zion surplombé de gauche à droite par West Temple, Altar of Sacrifice, the streaked Wall et Sentinel. Au premier plan sur notre gauche, le pâle sommet de la Bridge Mountain contraste avec les falaises attenantes qui sortent peu à peu de la pénombre sous la douce lumière matinale. Dans un calme absolu, sans un souffle de vent, nous resterons un long moment à nous imprégner de la magie du lieu, immense et magnifique…

Canyon Overlook

Canyon Overlook – Zion National Park – Utah

_____________________________________________________

Sur le chemin du retour, nous croiserons quelques groupes de randonneurs moins matinaux que nous. Comme bien souvent, profiter de la magie des lieux rime avec lever aux aurores, surtout dans les parcs courus comme Zion, à la belle saison et le week-end de surcroît. Après cette ultime escapade dans le somptueux Sanctuaire, nous reprenons la route en direction de l’Est pour de nouvelles émotions. Après quelques miles parcourus, la route est à nouveau déserte et nous filons à travers les vastes étendues sauvages en direction de Kanab.

En route, quelques belles rencontres ornitho comme ce superbe rapace qui restera nous toiser pendant plusieurs minutes sur son perchoir, sans broncher.

Rapace

Rapace

A mesure que nous avançons, les paysages se font de plus en plus arides jusqu’à atteindre Kanab, à l’extrême Sud de l’Utah. Surnommée la Little Hollywood en raison du nombre incroyable de films et séries TV qui y furent tournés au siècle dernier, c’est un point de passage obligé si l’on souhaite découvrir la face Nord du grand Canyon mais aussi d’autres pépites. Car si la ville a attiré le septième art, c’est qu’elle jouxte quelques merveilles du grand Ouest américain qui ont fait la joie de générations de réalisateurs de westerns. Si cette fois-ci, nous ne faisons qu’y passer et nous y ravitailler, nous reparlerons de Kanab un peu plus tard…

A la sortie de Kanab, nous voici maintenant en Arizona. Sous un soleil de plomb, nous roulons désormais vers le Sud, en direction de Fredonia, petite bourgade monotone au milieu du désert.

Fredonia

Welcome to Fredonia – Arizona

_____________________________________________________

Puis nous bifurquons vers l’Est sur la 389 en direction de Colorado City. A mi-chemin, dans un paysage aride au possible, nous quittons l’asphalte et nous engageons avec une légère angoisse sur une piste poussiéreuse sans fin en direction du Sud et de notre but ultime : Le très méconnu Toroweap Point et son fantastique panorama sur la rive Nord du grand Canyon…

Sur les premiers miles, nous croiserons un pick-up tractant une caravane d’un autre âge venant d’on ne sait où et quelques cow-boys affairés à rameuter leur troupeau. Ensuite, plus rien sur des miles et des miles et des miles… seulement quelques vaches égarées et quelques carcasses à la Lucky Luke en bord de piste. C’est que l’endroit n’est pas des plus hospitaliers et l’eau doit cruellement manquer au bétail oublié. A perte de vue, des broussailles et des arbustes assoiffés ponctuent les collines jaunies par le soleil. De temps à autre, sur les clôtures fatiguées, quelques oiseaux dont ces splendides pie-grièche migratrices.

Pie-grièche migratrice (Loggerhead shrike, Lanius ludovicianus)

Pie-grièche migratrice (Loggerhead shrike, Lanius ludovicianus)

_____________________________________________________

Passées ces rares attractions, plus rien sur 61 miles soit près de 100 kilomètres… La sensation de solitude est immense, à la mesure du lieu. Très exaltant mais un poil angoissant également. Si par malheur, nous avions un pépin en route, pas sûr que nous croiserions quelqu’un pour nous secourir… et inutile de préciser que le portable ne passe pas.

A mi-chemin, la piste se fait moins rectiligne et nous abordons quelques virages et petites collines. L’endroit est un peu plus vert et la vie plus visible. Nous y croiserons deux lièvres (Black Tailed Jack Rabbit), des moqueurs polyglottes (Northern mockingbird) ainsi qu’une tourterelle triste, à l’ombre d’un vieil arbre desséché.

Tourterelle triste (Mourning Dove, Zenaida macroura)

Tourterelle triste (Mourning Dove, Zenaida macroura)

_____________________________________________________

A hauteur du Mont Trumbull que l’on aperçoit au loin, la piste jusqu’alors très roulante devient doucement plus chaotique. Quelques piscines de sable en travers de notre chemin nous rappellent l’aridité de l’endroit et le fait que notre véhicule n’est pas un 4×4… Réduisant l’allure pour éviter tout incident, les miles sont maintenant bien longs à engloutir et nous sommes aux 2/3 du trajet. Devant nous, une pancarte fatiguée annonce notre entrée dans le parc national du grand Canyon et nous signale que nous empruntons cette piste à nos risques et périls. En cas de panne, le remorquage nous coûtera la bagatelle de 2000 dollars, voilà qui est dit! Quelques miles plus loin, nous rencontrerons un ranger en moto-cross auquel je m’empresserai de demander si mon véhicule peut passer sur le reste de la piste. Il me répondra qu’à priori oui, ça devrait aller si je fais très attention car il y a des passages très difficiles (25% des véhicules finissent avec au moins un pneu crevé !). Bon, je savais que ce serait ardu mais là ça se confirme. N’étant plus qu’à 6 miles de notre but, nous continuons notre traversée du désert à vitesse d’escargot. Et effectivement, la réputation de la piste se justifie rapidement. De la piste gentiment carrossable, nous sommes désormais passés à un champ de cailloux acérés faisant pâlir notre bas de caisse.

Toroweap Point Road

Aïe le bas de caisse et les pneus, piste pour Toroweap Point – Arizona

_____________________________________________________

Certains passages sont désormais à même la roche et après quelques frayeurs, je dois me résoudre à l’évidence, il n’est pas raisonnable de continuer plus loin. Nous décidons donc d’abandonner le véhicule à 3 miles du point de vue et de continuer à pied sous l’écrasante chaleur d’un milieu d’après-midi de mai.

Après une petite heure de marche, les premières mesas apparaissent au détour d’une colline rocailleuse, sublimes.

Mesa

Mesa sur la route de Toroweap Point – Grand Canyon National Park (North Rim) – Arizona

_____________________________________________________

L’immensité du lieu en est presque écrasante. La magie opère vite, nous voilà pour la première fois devant ces paysages typiques du grand Ouest américain, découverts au travers d’innombrables westerns spaghetti… En toile de fond les mythiques parois du grand Canyon et en premier plan, cactus, yuccas et arbres morts parachèvent ce paysage de Far West. Et le silence, profond, intense, incroyable…

Far West

Far West – Grand Canyon National Park (North Rim) – Arizona

_____________________________________________________

Toroweap Point Area

En route pour Toroweap Point – Grand Canyon National Park – Arizona

_____________________________________________________

Nous reprenons notre randonnée dans le désert d’Arizona pour l’ultime mile avant d’atteindre notre objectif. Sous l’écrasante chaleur d’un printemps déjà bien sec, un arbre mort séculaire plonge ses racines desséchées dans un sol de poussière et de pierre. Sa vie est pourtant loin d’être finie tant il apporte à tout un écosystème. Fournissant de la nourriture à nombre d’insectes, il participera ainsi à l’alimentation des lézards et oiseaux environnants, servant par la même occasion à ces derniers de perchoir. Rapaces, crotales, coyotes et cougars complétant cette belle chaîne alimentaire lui en seront également redevables un jour ou l’autre.

Dead Tree

Fatigue – Toroweap Point – Grand Canyon National Park (North Rim) – Arizona

_____________________________________________________

Les premiers signes d’un campement primitif nous font rapidement comprendre que nous approchons plus que jamais du but. Bientôt, nous foulons un grand plateau laissant entrevoir un précipice sans fin. A mesure que nous avançons, nous découvrons progressivement les immenses parois rocheuses de l’autre côté. Entre elles et nous, une gigantesque crevasse de près de 1000 mètres de hauteur au fond de laquelle coule le fameux Colorado : Nous voici au majestueux Toroweap Point, le Graal de la rive Nord du Grand Canyon !

Toroweap Point

Toroweap Point – Grand Canyon National Park – Arizona

_____________________________________________________

Malheureusement, impossible ou presque de retranscrire en images le gigantisme de l’endroit, cette puissance incroyable et ce silence assourdissant…

Toroweap Point

Toroweap Point – Grand Canyon National PArk – Arizona

_____________________________________________________

Hypnotisés par la magie du lieu, nous resterons une éternité à contempler ses à-pics vertigineux plongeant dans le vert émeraude du Colorado.

Toroweap Point

L’ombre – Toroweap Point – Grand Canyon Nation Park – Arizona

_____________________________________________________

Toroweap Point

Toroweap Point – Grand Canyon National Park – Arizona

_____________________________________________________

Encore groggy par la vision de ses merveilles, nous poursuivons notre route au bord du précipice, en direction de l’Ouest. Là encore, le panorama est dantesque et nous en profiterons copieusement.

Toroweap Point

Toroweap Point – Grand Canyon National Park – Arizona

_____________________________________________________

Toroweap Point

A-pic – Toroweap Point – Grand Canyon National Park (South Rim) – Arizona

_____________________________________________________

En poussant toujours plus à l’Ouest, au milieu des yuccas accrochés aux immenses rochers orangés, nous découvrons au loin les interminables méandres du Colorado dans les entrailles du Canyon. Sublime… et toujours seuls au monde…

Narrowleaf Yucca

Narrowleaf Yucca (Yucca angustissima) – Grand Canyon National Park – Arizona

_____________________________________________________

Toroweap Point

Toroweap Point – Grand Canyon National Park (North Rim) – Arizona

_____________________________________________________

Avec cette lumière de fin de journée, la roche prend alors des couleurs incroyables allant du bleu au pourpre dans le lointain au jaune vif sur les parois de grès réchauffés par les rayons rasants. Dans des endroits aussi majestueux, le temps semble s’arrêter toujours quelques instants pour nous permettre de mieux nous imprégner de la magie de l’endroit. Toroweap Point restera pour moi à coup sûr une de ces grandes claques qui vous font tant de bien et dont le souvenir se glisse à jamais au plus profond de vous.

Toroweap Point

Toroweap Point – Grand Canyon National Park – Arizona

_____________________________________________________

Après de très longues minutes de contemplation, il faut se rendre à la raison, nous ne sommes pas équipés pour dormir à la belle étoile à la merci des crotales et autres veuves noires, et la voiture est à quelques miles de nous… Nous ne pourrons pas profiter de l’endroit au lever du soleil comme je l’avais tant rêvé mais bon, il faut savoir être raisonnable en temps voulu et quand je ne le suis pas, ma moitié l’est pour moi fort heureusement ! Nous reprenons donc d’un pas pressé le chemin inverse et retrouvons notre véhicule une bonne heure plus tard, dans la poussière du désert. Il nous reste encore à minima deux à trois heures de piste pour retrouver l’asphalte. Des images plein la tête, nous nous laissons doucement balloter par le roulis du véhicule sur la piste. Au loin, derrière les collines de poussière à la végétation calcinée, le soleil se couche lentement. Du bétail s’éloigne au loin, vers nulle part… My poor lonesome cowboy ne doit pas être bien loin…

My poor lonesome cowboy

Coucher de soleil près du Mont Trumbull – Piste pour Toroweap Point – Arizona

7 réflexions sur “Far West Wilderness : Séquence 5 : Zion – Toroweap Point

    • Merci beaucoup, c’est très gentil. Toroweap est un endroit magique, je m’estime très chanceux d’avoir pu y poser mes mirettes et suis ravi de partager ces formidables souvenirs avec vous.

      Amitiés

      Sébastien

  1. Pingback: Far West Wilderness : Séquence 6 : Dixie National Forest et Nipple Bench | -- De Faune en Flore -- Le Blog

  2. Pingback: Far West Wilderness : Séquence 7 : The Wave | -- De Faune en Flore -- Le Blog

  3. Pingback: Back in the USA | -- De Faune en Flore -- Le Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s