Far West Wilderness : Séquence 3 : Valley of Fire et Moapa Valley


09 mai 2013, Las Vegas, Névada

Après une nuit passée dans une débauche de néons criants et de métal hurlant, nous quittons Sin City avec la sensation d’avoir participé quelques heures à une vilaine fête qui aurait mal tournée. Au détour du fameux Strip aux monstrueux complexes hôteliers flirtant souvent avec le mauvais goût, nous reprenons avec plaisir la 2 x 5 voies pour renouer avec les grands espaces.

Las Vegas - Zion National Park via Valley of Fire State Park et Moapa Valley

Las Vegas – Zion National Park via Valley of Fire State Park et Moapa Valley

_____________________________________________________

Après une petite demie-heure sur l’Interstate 15, nous bifurquons sur la sympathique Valley of Fire Highway qui nous conduit au State Park éponyme. Partie orientale du désert des Mojaves, le parc apparaît, majestueux, au détour d’arides collines, contreforts des Muddy Mountains.

Valley of Fire State Park, West entrance

Valley of Fire State Park, West entrance

_____________________________________________________

En dépit de leur apparente hostilité, les déserts d’abri tels que la Vallée de Feu sont le refuge de nombreuses espèces animales et végétales. Autour des beavertail cactus (queues de castor), la vie foisonne.

Beavertail Cactus (Opuntia basilaris), Valley of Fire State Park, Névada

Beavertail Cactus (Opuntia basilaris), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Tandis que le bruant à gorge noire s’affaire de créosotiers en burro bushes à la recherche de nourriture, un Lytta magister (Desert blister beetle) se régale d’un magnifique pique-aiguilles (Pincushion, Chaenactis).

Bruant à gorge noire (Black-throated sparrow, Amphispiza bilineata), Valley of Fire State Park, Névada

Bruant à gorge noire (Black-throated sparrow, Amphispiza bilineata), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Desert blister beetle (Lytta magister) dévorant un pique-aiguilles (Pincushion, Chaenactis), Valley of Fire State Park, Névada

Desert blister beetle (Lytta magister) dévorant un pique-aiguilles (Pincushion, Chaenactis), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Au-delà la West Entrance Station, la route qui mène à Beehives est sublime. Les grès rouges ayant inspiré le nom de la Vallée offrent un spectacle saisissant entre ciel et terre.

Arrivée sur Beehives depuis la West Entrance, Valley of Fire State Park, Névada

Arrivée sur Beehives depuis la West Entrance, Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

A l’ombre des masses flamboyantes, une femelle chuckwalla prend la pose.

Common Chuckwalla (Sauromalus ater), Valley of Fire State Park, Névada

Common Chuckwalla (Sauromalus ater), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Bien qu’imposant, cet iguane pouvant atteindre 50 cm de long pour un poids de neuf kilos est absolument inoffensif car quasi-exclusivement végétarien.

Common Chuckwalla (Sauromalus ater), Valley of Fire State Park, Névada

Common Chuckwalla (Sauromalus ater), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

En cas d’attaque d’un prédateur, le chuckwalla est capable de se réfugier dans une anfractuosité et de remplir son corps d’air afin de ne plus pouvoir être délogé! Comme nombre de ses congénères, il est également doué d’une faculté d’autotomie, se séparant de sa longue et massive queue si nécessaire.

Common Chuckwalla (Sauromalus ater), Valley of Fire State Park, Névada

Common Chuckwalla (Sauromalus ater), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Non loin de là, sous les Mojave Indigo Bushes (Psorothamnus), un petit congénère squamate, d’ordinaire si vif, se fige au survol d’un urubu à tête rouge. Le danger était cependant minime, l’urubu étant presque exclusivement charognard.

Urubu à tête rouge (Turkey vulture, Cathartes aura), Valley of Fire State Park, Névada

Urubu à tête rouge (Turkey vulture, Cathartes aura), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Beehives, Valley of Fire State Park, Névada

Beehives, Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Après un détour par Petrified logs où sont visibles des vestiges d’une forêt préhistorique (225 millions d’années), nous voici désormais sur la Scenic Drive, en direction de White Domes, son terminus. La superbe route, tel un serpent, sinue langoureusement entre les chaos enflammés.

Sinuous landscapes, Valley of Fire State Park, Névada

Sinuous landscapes, Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

A quelques foulées de l’asphalte brûlant, l’impression de solitude est saisissante dans cette immensité minérale.

On the road to White Domes, Valley of Fire State Park, Névada

On the road to White Domes, Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Les rares visiteurs du parc ne s’éloignant guère de leur véhicule, nous profitons égoïstement de l’endroit dans un calme olympien.

Contemplation, On the road to White Domes, Valley of Fire State Park, Névada

Contemplation, On the road to White Domes, Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Ici encore, en dépit de l’absence de vie apparente, de petites ombres glissent ça et là. Fidèle à son poste, le bruant à gorge noire surveille discrètement les alentours.

Bruant à gorge noire (Black-throated sparrow, Amphispiza bilineata), Valley of Fire State Park, Névada

Bruant à gorge noire (Black-throated sparrow, Amphispiza bilineata), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

On the road to White Domes, Valley of Fire State Park, Névada

On the road to White Domes, Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Quelques battements d’ailes plus loin, un troglodyte des roches bondit comme un petit diable de rochers en rochers à la recherche d’insectes.

Troglodyte des rochers (Rock wren, Salpinctes obsoletus), Valley of Fire State Park, Névada

Troglodyte des rochers (Rock wren, Salpinctes obsoletus), Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Non sans mal, nous quittons notre balcon minéral pour White Domes, le point d’arrêt de cette sublime route.

On the road to White Domes

On the road to White Domes

_____________________________________________________

A notre arrivée, un grand corbeau se délecte des restes d’un trognon de pomme laissé par un randonneur négligent. Dans le grand Ouest américain, Corvus corax est roi, on le voit partout, c’est un peu l’équivalent de notre corneille noire!

Grand corbeau (Common Raven, Corvus corax)

Grand corbeau (Common Raven, Corvus corax)

_____________________________________________________

Au détour d’une courte piste de sable se faufilant dans un canyon, nous parvenons à White Domes. En contrebas des imposantes formations de grès, les ruines d’une ancienne hacienda, vestiges du tournage du film « Les Professionnels » (The Professionals), western de 1966 avec Burt Lancaster, Lee Marvin et Claudia Cardinale… On entendrait presque encore parler la poudre et ricocher les balles sur le grès omniprésent!

White Domes, Valley of Fire State Park

White Domes, Valley of Fire State Park

_____________________________________________________

Sur le retour, les splendides paysages continuent à défiler derrière les vitres de notre carrosse.

Sinuous landscapes 2, Valley of Fire State Park, Névada

Sinuous landscapes 2, Valley of Fire State Park, Névada

_____________________________________________________

Nous filons maintenant vers l’Est. Au détour de Seven Sisters et Elephant Rock aux sobriquets explicites, les couleurs ocre s’atténuent doucement à mesure que les imposantes falaises de grès défilent dans le rétroviseur. Nous quittons avec regret la splendide Vallée de feu en direction du lac Mead. Dans un paysage devenu plus aride et inhospitalier, l’entrée dans la Moapa Valley arrive comme une bouffée de verdure bien méritée. Ici, le long de la Muddy River, la vie réapparaît de plus belle. Premier représentant de ce riche écosystème, un sympathique lapin d’Audubon nous gratifie de son mignon pompon blanc.

Lapin d'Audubon (Desert cottontail, Sylvilagus audubonii), Moapa Valley, Névada

Lapin d’Audubon (Desert cottontail, Sylvilagus audubonii), Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

Sous le regard d’un moqueur polyglotte, un couple de colins de Gambel traverse le chaussée à petites foulées.

Colin de Gambel (Gambel's quail, Callipepla gambelii), mâle et femelle adultes, Moapa Valley, Névada

Colin de Gambel (Gambel’s quail, Callipepla gambelii), mâle et femelle adultes, Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

A deux pas de là, un ammospermophile fait le show.

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

Appelé également écureuil-antilope en raison de sa queue qu’il lève pour avertir ses congénères à la manière de l’antilocapre, il possède une tâche blanche s’arrêtant à la nuque, ce qui le différencie, entre autres, des tamias.

Antelope ground squirrel (Ammospermophilus)

Antelope ground squirrel (Ammospermophilus)

_____________________________________________________

Toujours dans le même secteur, un magnifique paon bleu femelle tente un mimétisme improbable dans un arbuste certes bien vert.

Paon bleu (Common peafowl, Pavo cristatus), femelle adulte, Moapa Valley, Névada

Paon bleu (Common peafowl, Pavo cristatus), femelle adulte, Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

Un colin de Gambel mâle nous passe sous le nez, la houpette au vent comme à son habitude.

Colin de Gambel (Gambel's quail, Callipepla gambelii), mâle adulte, Moapa Valley, Névada

Colin de Gambel (Gambel’s quail, Callipepla gambelii), mâle adulte, Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

Le jour tombant maintenant rapidement et la route qui nous attend pour Zion encore longue, nous quittons la Moapa Valley, non sans avoir observé les étonnantes postures d’un autre spermophile.

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

Ecureuil-antilope (Antelope ground squirrel, Ammospermophilus), Moapa Valley, Névada

_____________________________________________________

Dans l’obscurité du Grand Ouest, nous quittons l’aride Névada pour le Nord-Ouest de l’Arizona et bientôt l’Utah. Après deux heures de route, les falaises de Zion apparaissent, mystérieuses, sous les timides lueurs de la Lune. Demain, la Virgin River et ses luxuriants canyons seront à nous…

7 réflexions sur “Far West Wilderness : Séquence 3 : Valley of Fire et Moapa Valley

  1. J’allais éteindre mon ordi quand j’ai vu que vous aviez publié la suite de votre périple… Je n’ai pas résisté au plaisir de vous suivre dans votre voyage !
    Devant la beauté des photographies de tous ces paysages grandioses et les charmants minois des lapins d’Audubon et des écureuils-antilopes, je ne regrette vraiment pas ! Très bientôt pour la suite, j’espère ! 🙂

    • Merci beaucoup Vever, c’est toujours un plaisir de partager ces magnifiques souvenirs. Si en plus, on peut de temps à autres faire découvrir des merveilles insoupçonnées de Dame Nature, alors c’est le top!

      Bonne soirée également.

      Amitiés

      Sébastien

  2. De belles rencontres dans ce paysage aux couleurs si chaudes. ça doit faire plaisir de croiser la vie animale dans ce monde particulièrement aride. Tes photos sont toujours excellentes. Merci pour ce partage, bonne journée à toi.
    Val

    • Ici encore, une bien belle surprise. A deux pas de la folle Végas, je ne m’attendais pas à ça. Et encore moins à croiser autant de vie animale dans cet endroit un poil hostile. D’ailleurs, c’est une des choses qui m’aura le plus marqué pendant mon périple. Les désert sont en fait plein de vie, c’est incroyable. D’autres exemples d’ici peu, promis!

      Bonne soirée à toi et merci pour ta visite.

      Seb

  3. Pingback: Back in the USA | -- De Faune en Flore -- Le Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s