Etonnante faune urbaine


Pour tout amoureux de la nature, un voyage à Paris ou dans sa proche banlieue est bien souvent perçu comme un terrible supplice. Dans cette vie à deux mille à l’heure, sur ces milliers de km² de bitumes parcourus chaque jour par des millions de véhicules, rêver de nature et de faune au pied des immeubles peut paraître ubuesque.

Pourtant, en dépit de la pollution du milieu et de son apparente inhospitalité, de petits îlots de vie se sont formés ça et là. Dans les parcs et jardins, sur quelques m² de pelouse ou quelques ares de friche industrielle, la nature s’accroche et parvient à émerger. Pour qui ouvre les yeux et parvient à détecter ces microcosmes perdus dans la folle jungle urbaine, la diversité animale est vraiment étonnante, sidérante même. On estime à près de 2000 le nombre d’espèces animales évoluant dans ce milieu ! Pour exemple, 200 espèces d’oiseaux ainsi que 32 espèces de mammifères ont été recensées de passage ou plus sur Paris intra-muros, c’est énorme…

Le parc de Sceaux en région parisienne est un de ces sanctuaires où oiseaux, mammifères, insectes et batraciens s’épanouissent en relative tranquillité. Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de trois représentants de ce monde inconnu pour bon nombre de Français et Franciliens. Longue vie à eux et la prochaine fois, ouvrez les yeux, ils sont partout !

4 réflexions sur “Etonnante faune urbaine

  1. Ton article me rappelle un reportage sur les abeilles à New York , il en ressortait que le miel produit par ces abeilles était de bonne qualité car même si la pollution demeure en ville il y a moins de pollution pesticides en ville que dans les campagnes , paradoxe !

    • Etrange paradoxe du XXIème siècle en effet ! Si je suis d’un naturel plutôt pessimiste, je garde toujours espoir dans les formidables capacités de résilience de la Nature…

      Merci pour ton passage.

      Amitiés

      Seb

    • Oui et elle est en a du mérite… ça réchauffe un peu le cœur de voir qu’elle arrive bien souvent à tirer son épingle du jeu mais bon, ça serait quand même un poil plus cool si on ne faisait pas tout pour la détruire…L’Homme sait qu’il est une plaie pour la planète mais s’entête dans ses errements, c’est tristement terrible…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s