Bistrak-aod, le voyageur au long cours


Comme chaque année à la même époque, le retour des migrateurs se fait progressivement. Par petites touches diffuses, ils viennent discrètement égayer nos campagnes, nos montagnes et nos fronts de mer endormis, comme pour marquer de leur sceau la fin de l’hiver et l’arrivée de la belle saison.

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (femelle adulte ou 1er hiver) – Plovan (29) – Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,6 – 1/800s – 125 ISO

Comme de nombreux autres passereaux, le traquet motteux n’échappe pas à la règle, ou du moins, pas tout à fait. A l’instar de nombre de ses camarades du vieux continent, il s’échappe dès septembre vers les contrées subsahariennes et équatoriales pour profiter de la quiétude du climat et poursuivre avec moins de difficultés son régime insectivore. Il reviendra sur ses lieux de nidification européens fin mars ou courant avril pour repartir à la fin de l’été.

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (femelle adulte  ou 1er hiver) – Pointe du Grouin du Sud (50) – Canon EOS 50D – 420 mm – f/6,3 – 1/640s – 200 ISO

Non, là où Oenanthe oenanthe fait exception, c’est surtout concernant les nicheurs d’Alaska, du Groenland ou encore de Sibérie orientale. En effet, ces petites boules de plumes d’à peine 20 à 30 grammes pour une quinzaine de centimètres ont aussi leur quartier d’hiver en Afrique! A l’automne, baluchon sur les scapulaires, ils amorcent alors un voyage de près de 15000 km qu’ils effectueront en sens inverse à la fin de l’hiver, soit près de 30000 km par an pour les plus courageux!

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (mâle adulte) – Cap Sizun (29) – Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,6 – 1/640s – 160 ISO

Les nicheurs groenlandais et nord canadiens traversent l’Atlantique en seulement quatre jours, à raison de près de 1000 km par jour! Des îles britanniques ou irlandaises, ils filent alors vers le Sud pour hiverner sur la côte ouest africaine.

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (mâle adulte) – Cap Sizun (29) – Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,6 – 1/800s – 400 ISO

Les comparses d’Alaska rejoignent quant à eux leurs camarades de Sibérie orientale via le détroit de Béring pour ensuite traverser l’Asie et le désert d’Arabie avant de faire escale pour l’hiver en Afrique de l’Est.

Facilement reconnaissable à sa queue blanche soulignée d’un « T » noir à son extrémité ainsi qu’à son long sourcil blanc, il ne peut guère être confondu qu’avec le traquet isabelle (femelle surtout).

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (femelle adulte ou 1er hiver) – Pointe du Grouin du Sud (50) – Canon EOS 50D – 420 mm – f/7,1 – 1/640s – 800 ISO

Le mâle adulte en plumage nuptial présente un faciès typique avec un loup noir similaire à celui de la sittelle torchepot ainsi que des ailes noires et un dos gris foncé. La calotte est également grise et la poitrine chamois rosé. Femelle et individus de premier hiver sont en revanche très similaires avec des ailes brun foncé et sans motif noir à la tête.

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (mâle adulte)- Cap Sizun (29) – Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,0 – 1/800s – 125 ISO

Nommé Bistrik-aod en breton (littéralement traquet des rivages), on le retrouve essentiellement en bord de mer dans cette région, exception faite des landes, milieux ouverts typiques de la Bretagne intérieure. En Finistère Sud, il privilégie les vastes milieux dunaires comme la baie d’Audierne et les rivages à falaises et saillies rocheuses du Cap Sizun.

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (mâle adulte) – Cap Sizun (29) – Canon EOS 7D – 300 mm – f/4,0 – 1/1000s – 100 ISO

D’ailleurs, ces deux milieux spécifiques sont les seuls où il niche encore avec certitude en Sud Finistère (seulement cinq indices de nidification certaine pour tout le 29 Sud!). L’espèce connaît depuis ces dernières décennies un très inquiétant déclin dans la région et son avenir ici devient bien incertain. Dans bon nombre de régions françaises comme en montagne par exemple (autre milieu ouvert favorable au traquet motteux), le constat est malheureusement le même et les effectifs de nicheurs ont diminué de moitié en moins de dix ans. Difficile pour l’instant de conclure sur les causes de cette raréfaction générale, probablement à chercher du côté des phases d’hivernage africaines spécifiques aux individus migrateurs français.

Traquet motteux -Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (mâle adulte) – Cap Sizun (29) – Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,6 – 1/800s – 100 ISO

Ailleurs en Europe, les effectifs sont encore conséquents et atteignent sans doute plusieurs millions de couples. Bien qu’en déclin progressif dans bien d’autres régions européennes, il ne possède pas de statut de protection particulier pour le moment. Il ne nous reste plus qu’à espérer que la tendance amorcée ces dernières décennies s’arrête rapidement sans quoi notre petit voyageur au long cours ne sera plus bistrak-aod.

Traquet motteux - Bistrak-aod, le voyageur au long cours

Traquet Motteux (mâle adulte) – Cap Sizun (29) – Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,6 – 1/800s – 160 ISO

7 réflexions sur “Bistrak-aod, le voyageur au long cours

    • Merci beaucoup Longbull, je suis flatté 🙂 Par contre, tu ne m’en voudras pas trop j’espère mais je n’irai pas plus loin dans le process, ce type de tag ce n’est pas trop ma tasse de thé… Ça n’empêche que je trouve tes motivations tout à fait légitimes et tout à ton honneur.

      Bien à toi et merci encore,

      Seb

  1. Pingback: Ahe, un petit air de Paradis aux petits airs de bout du Monde | -- De Faune en Flore -- Le Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s