Asio flammeus, sa Majesté Brachyote


Octobre 2012 – Littoral breton

En cette fin de journée automnale, le calme règne sur le schorre. Un léger vent marin fait frissonner l’immense étendue halophile qui se met à murmurer une douce complainte. Seuls les cris caractéristiques du pipit farlouse ponctuent régulièrement l’enivrante mélodie végétale. Soudain, une ombre glisse sans un bruit sur le tapis de verdure… Nous sommes sur le territoire de sa Majesté Brachyote, le hibou aux courtes oreilles.

Le crépuscule tombant lentement sur son territoire, sa Majesté prend son envol et effectue un vol rasant au-dessus des étendues de puccinellies maritimes.

Hibou des marais en chasse – Canon EOS 7D – 300 mm – f/2,8 – 1/400s – 250 ISO

Dans un silence étonnant, sa silhouette élancée glisse dans les airs. Le seigneur des marais traque le campagnol. Son vol souple et chaloupé est ponctué de battements d’ailes calmes lui permettant de contrôler sa trajectoire avec une précision redoutable.

Hibou des marais en chasse – Canon EOS 7D – 300 mm – f/3,5 – 1/500s – 800 ISO

L’oiseau étant rompu à cet exercice quotidien, il faudra seulement quelques dizaines de minutes à notre hôte pour parvenir à ses fins. Fier de son butin mais également certain de ne pas vouloir partager sa pitance avec les congénères partageant son dortoir, sa Majesté prend de l’altitude et s’en retourne à ses quartiers pour déguster sa proie.

Hibou des marais et sa proie – Canon EOS 7D – 300 mm – f/2,8 – 1/500s – 200 ISO

Pouvant être confondu à grande distance avec le hibou moyen-duc, le brachyote s’en différencie en vol par un ventre plus pâle et sans stries, des ailes plus élancées aux pointes noires et une queue barrée de larges bandes noires.

Hibou des marais en chasse – Canon EOS 7D – 300 mm – f/4,0 – 1/1000s – 100 ISO

Sa fâce pâle est également caractéristique avec ses yeux d’un jaune d’or ressortant magnifiquement sur son masque noir. Croiser son regard est vraiment magique et saisissant, un instant que je souhaite de vivre un jour à tout ornitho amateur, dans le respect et la retenue que l’on se doit envers sa Majesté bien entendu.

Hibou des marais – Yeux dans les yeux – Canon EOS 7D – 300 mm – f/2,8 – 1/400s – 400 ISO

13 réflexions sur “Asio flammeus, sa Majesté Brachyote

  1. Je suis en admiration devant tes photos. J’aime beaucoup cette série et un j’ai un gros coup de cœur pour yeux dans les yeux pour le côté exceptionnel de la prise de vue.Je reviendrai fouiner ici avec plaisir.
    Bonne journée
    Val

  2. Merci beaucoup Val, intense moment d émotion pour Yeux dans les yeux, je suis ravi que ça te plaise!

    Pour le « fouinage », je procède de même chez toi depuis quelques temps maintenant et avec toujours le même plaisir 😉

    Amicalement

    Seb

  3. Pingback: Asio Capensis, le cousin marocain | De Faune en Flore – Le Blog

  4. Je suis très admirative de la qualité de votre regard de photographe animalier. Votre hibou des marais est étonnant, surtout la dernière photo…

    • Merci beaucoup Domi, je suis touché par votre commentaire, c’est très sympa 🙂 et d’autant plus que je garde un formidable souvenir de cette rencontre avec sa Majesté, un grand moment naturaliste !

      Bonne soirée et à bientôt.

      Amitiés

      Seb

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s