Périple en Laponie, l’un des derniers paradis sauvages d’Europe


En cet mi-août 2011, la Laponie nous accueille merveilleusement, sous un magnifique soleil et avec une absence quasi-miraculeuse de moustiques et autres bébêtes adorant dévorer le moindre mm² de peau inconsciemment laissé à l’air libre…

Engagé sous les meilleurs auspices, ce petit périple de la taïga finlandaise aux vastes étendues de toundras des hauts plateaux norvégiens fut une aventure fascinante. Au plus près de la nature, dans des endroits d’une beauté incroyable avec la faune et la flore pour seuls voisins, la magie opère vite. Pour le naturaliste européen, ces contrées sont vraiment incontournables de par la grande diversité animale et végétale et par l’accessibilité de la région, très bien desservi par avion. Avec une densité de population inférieure à 0,5 habitant/km² par endroit, il s’agit incontestablement d’une des régions les plus sauvages d’Europe. S’étendant sur le nord de la Norvège, de la Finlande et de la Suède, la Laponie se caractérise dans les terres par des immenses étendues boisées découpées par des milliers de lacs et zones marécageuses. Plus au Nord, aux abords de la mer de Barents, les péninsules et fjords norvégiens présentent une côte découpée au pied des hauts plateaux recouverts par la toundra arctique. Voici donc planté le décor de notre balade lapone …

Phalarope à bec étroit – Porsangerfjord – Norvège
Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,6 – 1/640s – 400 ISO

Paysage lapon, environs de Muonio, Finlande
Canon EOS 7D – 15 mm – f/13 – 1/100s – 100 ISO

Ecureuil roux – Pielparjärven erämaakirkko – Finlande
Canon EOS 7D – 420 mm – f/5,6 – 1/800s – 1600 ISO

Plus de photos sur http://defauneenflore.free.fr .

11 réflexions sur “Périple en Laponie, l’un des derniers paradis sauvages d’Europe

    • Merci, merci, encore un super souvenir, un grand gourmand celui-là, enfin, plus que les autres, je ne sais pas 🙂 Comme tu les aimes beaucoup, en voilà un autre craquant au possible observé dans une magnifique forêt du Grand Teton National Park (Wyoming, USA) :

      Pas farouche pour deux sous, il s’est approché si près de moi que je ne pouvais plus le prendre en photo 🙂 Que c’est formidable quand les animaux t’approchent sans craindre le feu et la violence des hommes…
      Amitiés
      Seb

      • Merci! Mais le lien n’est pas visible…
        Oui quelle joie et émotion quand ils décident de venir plus près renifler notre présence hihi :).
        Mais qu’ils se méfient quand même, car il n’y a malheureusement pas que des gens bien intentionnés comme nous..
        Amitiés,
        Lo

      • Ah mince, en fait tu ne peux pas voir la photo depuis l’interface WordPress mais directement sur mon site depuis ton navigateur Internet ça doit marcher (en allant sur la page de l’article ou en copiant-collant le lien dans ta barre d’adresse) 😉
        Tu as tout à fait raison, le danger est partout et surtout chez les bipèdes… Fort heureusement pour eux, y a vraiment pas grand monde là où ils vivent et la pression de la chasse et autre piégeurs est bien moindre que chez nous.
        A bientôt
        Amitiés
        Seb

      • Oui j’imagine..Heureusement qu’il y a des coins où les animaux sont plus paisibles…J’aimerai y vivre, car ici vraiment, pour les vrais amoureux de la nature, c’est difficile de supporter ce que la faune et la flore subissent…
        A bientôt Seb ;).
        Amitiés,
        Lo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s